Mami Wata

Mamy WataAcrylique 2,10mx1,40m

Mami Wata

«Mamui Ata» ce qui veut dire: «je serre les jambes», afin de garder pendant un moment la semence des hommes. Elle est aussi appelée Mami Wata, elle est avant tout une divinité Evé. Son culte est très présent sur la côte atlantique du Togo mais aussi au Nigeria, au Cameroun, au Congo-Brazzaville où elle symbolise la puissance suprême. Mami Wata est souvent représentée en peinture où elle figure sous les traits d’une sirène ou d’une belle jeune femme brandissant des serpents.

Contrairement aux sirènes qui sont des figures légendaires datant de l’Antiquité ou du Moyen-Âge, l’apparition de Mami Wata est bien plus récente, vers la fin du 16e, au moment où l’esclavage et la traite négrière étaient en train de s’installer. Loin d’être innocente comme la sirène du conte d’ Andersen, elle est plus proche des sirènes grecques dans le caractère et les attributs. C’est une sirène à la peau noire dotée d’ une grande beauté qui peut enlever ses adorateurs ou autres personnes en train de nager ou naviguer. Elle enlèverait les hommes afin de s’unir à eux en échange de leur fidélité et du secret. Aujourd’hui, un culte lui est voué en Afrique, avec de nombreux prêtres, médiums et adorateurs notamment au Nigeria où ses adeptes portent des vêtements rouges et blancs, car ces couleurs représenteraient la nature double de Mami Wata.

Mami Wata

« Mamui Ata » which means: « I hold my legs together », in order to keep the seed of men for a while. She is also called Mami Wata, she is above all an Evangelical deity. Her cult is very present on the Atlantic coast of Togo but also in Nigeria, Cameroon, Congo-Brazzaville where she symbolizes the supreme power. Mami Wata is often depicted in paintings in which she appears as a mermaid or a beautiful young woman wielding snakes.

Unlike sirens, which are legendary figures dating back to antiquity or the Middle Ages, the appearance of Mami Wata is much more recent, towards the end of the 16th century, at the time when slavery and the slave trade were taking hold. Far from being innocent like the mermaid in Andersen’s tale, it is closer to the Greek mermaids in character and attributes. It is a black-skinned mermaid with great beauty that can remove its worshippers or other people swimming or sailing. She would kidnap men in order to unite with them in exchange for their loyalty and secrecy. Today, he is worshipped in Africa, with many priests, mediums and worshippers, especially in Nigeria where his followers wear red and white clothes, because these colours would represent the dual nature of Mami Wata.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s